Veut garder l’anonymat pour des raisons personnelles, est un ancien du petit collège

Me parle de quatre « incidents »

-1) Il était couché, seul, dans une chambre, et le père Lamande est venu lui dire bonsoir. Le voyant seul, au lit, dans la chambre, il lui a dit textuellement : « je pourrais me mettre tout nu dans le lit avec toi ».Il a refusé, et l’agression s’est arrêtée là.

-2) Se trouvant seul avec le père en promenade à pied autour d’un lac, celui ci lui a proposé de se baigner. Il a répondu au père qu’il n’avait pas de maillot de bain, et ce dernier lui a dit avec insistance « tu pourrais très bien te baigner tout nu ». Il s’en est tiré en disant que l’eau était trop froide et qu’il ne voulait pas se baigner.

-3) Evoquant des souvenirs de franklin avec un de ses amis, celui ci lui a dit, en parlant du père Lamande : « oh, quant à lui, ce serait aujourd’hui, il serait devant les tribunaux »

-4) Lors d’un camp d’été , à Compiègne, les enfants rentraient d’une excursion tassés dans une camionnette. Il était assis à coté d’un ami du père, artiste de  métier, et il l’a senti poser sa main sur son sexe, par-dessus son short. Il s’est immédiatement replié sur lui-même, la poitrine touchant ses genoux, obligeant l’ami du père à retirer sa main. L’ami lui a demandé : « qu’est ce que tu as », et il a répondu « j’ai mal au ventre ». Certes ceci ne met qu’indirectement en cause le père, mais engage quand même un peu sa responsabilité.