Monsieur,

 

Je n’ai plus vos coordonnées téléphoniques et je serai heureux d’avoir de nouveau une conversation avec vous.

Je reprends contact avec vous avant le 18 puisque vous m’avez dit votre absence pendant un certain temps.

Je n’ai pas répondu immédiatement, souhaitant m’entretenir avec le Père Provincial de la Compagnie de Jésus de ce que votre enquête a révélé. Je suis touché ainsi que le Père Provincial par ce que vous m’avez transmis et le mail de votre frère.

Le Père Provincial a décidé de mettre en place une commission pour recevoir cette affaire ou d’autres qui pourraient se présenter. Vous pourrez la rencontrer si vous le désirez et voir avec cette commission quelle suite il convient de donner.

Je n’ai pas encore répondu à votre frère, ce que je vais faire sans tarder.

Je vous redis mon regret profond de ce qui vous est arrivé ainsi qu’à d’autres et le désir de faire au mieux pour chacun aujourd’hui.

Bien cordialement.

Père Jean-Paul Lamy