Comme je l’attendais depuis le 11/02/2011, il me contacte ce jour.

-La commission annoncée le 17/11/2010 n’est toujours pas en place.

-Rien n’a été fait en ce qui concerne la position prise par le père Debains, et personne n’a cherché a contacter les trois autres personnes vivantes ayant travaillé avec le père Lamande. Il estime que ceci est du ressort de cette future commission.

-Il n’a rien contre mon idée de continuer mon enquête auprès des autres promotions ayant connues le père Lamande.

-Nous partageons tout à fait les grands principes de cette démarche, à savoir :

--il faut que les victimes soient reconnues, et qu’elles puissent exprimer leur parole de vérité.

--tout doit être fait pour que cela ne puisse se reproduire.