Bonsoir, 

Non il ne s'est pas arrêté en 1963 car en 1969 je crois (ou 68) lors d'un voyage de fin d'année du petit collège à Rouen, qu'il accompagnait, j'avais souffert d'une angine et le soir dans le dortoir, il s'était couché dans mon lit : J’ai alors été victime d'attouchements, pas plus mais suffisamment pour que cet odieux souvenir ne me quitte plus, il a profité également de mon état fiévreux... Je ne sais plus si j'ai demandé à rentrer + tôt mais cela n'a duré qu'une nuit.

Je m'en veux aujourd'hui de ne pas en avoir parlé à mes parents, je me souviens surtout d'un immense malaise et dégoût de moi après.

Tout le monde se doutait au Collège qu'il se passait quelque chose mais personne ne dénonçait car il savait très bien s'y prendre pour nous transférer sa culpabilité; le jour où j'ai appris sa mort, j'étais soulagé.

J’étais également dégoûté par l'initiative de certains de nos camarades de vouloir créer une assoc. à la mémoire de cet horrible.

Je reste Chrétien, pratiquant assez régulier et heureux que l'Eglise commence sérieusement à s'occuper de ce fléau.

Merci pour ta courageuse initiative et j'espère que d'autres témoignages remonteront, tu ne dois avoir que <10% des remontées réelles.

 

Bon courage et tient-nous au courant.

Tu comprendras certainement que je ne souhaite pas me faire connaître, maintenant qu'il est mort; mais les Jésuites doivent aller jusqu'au bout de la démarche.