Ci dessous le post #512 d'un dénommé Robert sur le site de  "La Parole Libérée"

http://www.veritegroupesaintluc.fr/2015/12/21/bienvenue-dans-le-blog-de-la-parole-lib%C3%A9r%C3%A9e/#commentsModule11996178896

 

 

 

Merci de mentionner l'exemple de l' église belge, et la réference-internet, et les sommes "considérables" de compensation versées aux mille victimes manifestées. Voici, en trois points, mon expérience:
1- J’étais a la session d'Arbitrage qui permettait a chacune de 628 victimes de raconter (péniblement) son histoire, écoutée par deux "arbitres" (j'ignorais qu'on pouvait arbitrer des crimes), et un représentant des évêques. Ils écoutèrent avec sympathie, (j’espère); je fus cru par le monseigneur qui déclara: "l’église vous croit"! (je fus surpris: naïvement, je n'avais pas pense qu'on aurait pu ne pas me croire).
2- A la fin de la session d'arbitrage, chacun signa un document promettant le silence sur la procédure, spécifiquement les noms des abuseurs et la somme reçue de compensation. J'ai signe et reçu la compensation.
3- Sommes considérables dites-vous, Marie? Calculons: 3.9 millions d'euros divises par mille ... . En Belgique, les victimes de violence sexuelles, ne valent pas cher.
L’expérience m'a laissé avec un sentiment persistant d'avoir participe a une action malhonnête, un sinistre donnant donnant, pas au bénéfice des autres victimes, pas en honneur des 13 suicidés belges découverts par le Professeur Adriaenssens (Leuven), pas au service de la sécurité future des enfants ...