Ceci est un témoignage du même Robert ( un pseudonyme) qui nous a donné la première cerise ; cela confirme bien que le mot d'ordre des jésuites est : « silence absolu »

S'ils ne sont pas capable de parler d'affaires vieilles de 50ans, qui va croire qu'ils parlerons des affaires actuelles et futures !

 

1- Vers 1957, trois ans après mon départ, le Collège des Jésuites a Tournai ferme ses portes "pour cause financière". Les prêtres sont dispersés. Ordre de qui? Les dossiers sont mis au secret pour 50 ans.

2- Vers 2007, les dossiers sont a nouveau accessibles. A ma demande, un camarade de classe accède aux dossiers, y découvre des trous  inexplicables et langage cryptique qui pourrait cacher des tentatives de cacher certaines choses?

3- Quelques mois plus tard, nouvelle tentative d’accès par la même personne. Les dossiers ont été envoyés au KADOC a Louvain, dépôt central de documents et de dossiers ou ils ne sont pas accessibles.

4- Quelques mois plus tard, les dossiers sont mis au secret pour 50 années supplémentaires

5- 2010, lors de la Commission parlementaire (Lalieux), un évêque ou un supérieur répond a une question d'un parlementaire: "Y a t' il des dossiers ou des dossiers secrets au sujet des prédateurs sexuels? Réponse: "Non il n'y en a pas". 

 

Cacher, purger et détruire les documents: actions essentielles pour que persiste le silence.