Le texte joint de 20 pages, est écrit par le père Klaus Mertes SJ , qui était préfet du collège Canisius à Berlin en 2010. A cette date, il apprend par des anciens élèves qu'un père prédateur sexuel a sévi dans cette école au cours des années 70 et 80.

Sa réaction, remarquable, et aux antipodes de la réaction des jésuites de France , a fait l'objet des deux messages dans ce blog des 15/04 et 27/05/2016.

Ce texte mérite d'être lu, car outre l'historique de cette affaire, il permet de comprendre les motivations des uns et des autres.

 

Vous le trouverez au lien ci dessous.

klaus_mertes_2