Monseigneur,

je vous rappelle ma question : 

« une fois que la lumière sera faite, qu'en ferez vous ? À qui la montrerez vous ? Ou bien allez vous l'enfouir au fond d'un de vos tiroirs ? «  

Pour moi, la lumière, c'est essentiellement quelque chose qui se montre et qui se voit. Et je ne suis pas le seul à penser ça :

« on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le

chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. » (Mathieu 5.15) 

Vous me dites que pour vous la lumière, c'est « écouter » mais cette écoute se déroule entre 4 yeux, et personne n'en sait rien.

Et c'est dénoncer, et là, vous passez la main à la justice, et c'est sa lumière qu'on verra, pas la votre. 

Je ne sais donc toujours pas ce que vous entendez par « faire la lumière » 

J'insiste, car pour moi, parler de ces faits de pédophilie est primordial pour les victimes, prescrites ou non. Il est à la fois essentiel, pour une victime, de parler, mais en même temps c'est une énorme difficulté. Il est donc important de l'encourager à le faire et de lui donner confiance dans son interlocuteur. C'est ce que j'ai fait le 19/04/2016, en dénonçant publiquement, dans les médias, un prêtre jésuite pédophile à St Louis de Gonzague. En l'espace de 8 jours, j'ai reçu 30 appels téléphoniques d'anciens élèves, dont 20 avaient été abusés par ce prêtre ou par d'autres et dont deux n'en avaient jamais parlé à personne, à un âge de 75 ans ! A mes yeux, ceci prouve l'importance, pour les victimes, de leur montrer cette lumière car elles ont besoin de savoir et d'entendre pour trouver le courage de parler.

 Bien sur, je suis à votre disposition pour en parler avec vous, mais d'abord, je vous suggère les pistes suivantes : 

-consultez le père Klaus Mertes, jésuite Allemand, confronté à ce genre de problèmes en 2010 :

franklin2.canalblog.com/archives/2016/04/15/33668322.html 

-écoutez la conférence du père Gabriel Ringlet :

www.groupe-sapec.net/conferences-de-l-abbe-ringlet.htm 

-lisez les témoignages d'adultes ayant été abusés dans leur enfance par des prêtres que vous trouverez à ce lien :

www.laparoleliberee.fr/les-faits/les-témoignages/ 

Peut être comprendrez vous un peu mieux ces victimes des représentants de l’Église, et surtout que votre réponse n'est pas adaptée à notre souffrance. 

Cordialement

JP Martin Vallas