Le 24/04/2016, 5 jours après mon témoignage diffusé sur France Inter, je recevais un appel téléphonique d'une heure de la part d'un homme de 78 ans, qui me disait que j'étais la première personne à qui il parlait des agressions sexuelles qu'il avait subies d'un prêtre de la S.J. !

Il était un enfant très turbulent, et avait été envoyé comme pensionnaire au collège Sainte-Croix, Saint-Joseph, à Sarlat. Les élèves étaient contraints de se confesser régulièrement, et se voyaient imposé leur confesseur. Pendant ces confessions, il était obligé de subir les caresses du prêtre, qui étaient plus que de simples attouchements, au début du fait de la sidération, liée à l'effet de surprise, et ensuiite pour faire diminuer l'importance de la pénitence, attribuée au moment de l'absolution ! Il s'agissait du père A...

 

Après l'avoir relancé régulièrement pendant 6 mois, afin qu'il mette par écrit son témoignage, j'ai décidé de le restituer moi même. Je lui ai soumis ce texte qu'il a approuvé.