Monseigneur,

la presse du 07/11 se fait l'écho de la demande de pardon des évêques de France à Lourdes, pour « leur silence coupable » face aux abus sexuels.
Ceci est un pourrait être un grand pas en avant, s'il se traduisait par des actions concrètes.

J'ai été victimes d'une agression sexuelle par un prêtre jésuite à l'école Saint Louis de Gonzague, à Paris.

Depuis 6 ans je me bats avec les Jésuites de France pour que la lumière soit faite sur cette affaire, qui concerne une centaine d'enfants, et que la vérité soit connue.

Il y a 15 jours j'ai reçu de l'assistant du Provincial une fin de non recevoir définitive.

Pour donner un sens à votre demande de pardon, pourriez vous demander aux Jésuites , qui font aussi partie de l’Église de France, de partager votre démarche face à ces affaires.

Je vous joins ci dessous le mail que j'ai fait sur le sujet à Monseigneur Carré.

 

Respectueusement votre.
JP Martin Vallas