Cher Monsieur,

Puisque vous écrivez avoir vous-même été victime d'un prêtre, le cardinal me charge tout d'abord de vous assurer de sa prière, ainsi qu'il a pu le dire publiquement au soir du 18 novembre.

Le classement sans suite décidé par le procureur de la République n'est pas motivé par la prescription. Je vous laisse en prendre connaissance ici :
https://www.doctrine.fr/d/CA/Lyon/2016/DE201608011

Quant au dialogue entre le cardinal et le pape, il est régulier et transparent. Le cardinal a pris le soin d'informer le pape François de ses différentes démarches pour réparer, autant que faire se peut, tant de blessures anciennes et profondes.

Je reste à votre disposition si je peux vous être utile.

En espérant avoir répondu à vos questions, je vous prie de recevoir l'expression de ma respectueuse considération,

Pierre DURIEUX
Directeur de cabinet du cardinal Philippe Barbarin
04 26 20 52 06 / 06 62 59 94 74