Monseigneur,

ci dessous, le mail que j’ai reçu du père Hans Zollner, il y a 3 mois.

A quelle échéance pensez vous pouvoir me dire quelle suite vous donnerez à ma lettre.
Respectueusement

JP Martin Vallas