Mon père,

veuillez trouver dans l’article ci joint l’expression de ma profonde frustration, ainsi que celle de quelques centaines de victimes de jésuites pédo-criminels. Il est paru dans le N° 570 de la revue Golias, dont un extrait joint.

Vous êtes membre de la commission pontificale pour la protection des mineurs,

et vous présidez le Centre pour la protection de l’enfance de l’Université grégorienne,

de plus, vous êtes jésuites !

Vous dites que vous ne pouvez rien faire, j’entends que vous ne voulez rien faire.
Vous parlez très bien, et beaucoup, aux médias et aux responsables de l’église de cette question de prêtres pédo-criminels. Mais manifestement vos paroles n’entraînent aucune action.
Aussi je vous demande de vous taire. Tout ce que vous dites n’est que pure hypocrisie.
JPMV