Cher Monsieur Martin-Vallas, 

Je vous remercie de votre courriel. 

J’ai pris connaissance des témoignages que vous nous avez transmis. Nous avons bien conscience de la difficulté pour les victimes de faire le récit de ce qu’elles ont vécu. 

Les onze témoignages que vous nous avez envoyés sont tous importants. Certains nous sont déjà connus, d’autres non. Il serait important de pouvoir recouper certaines informations afin d’identifier certains abuseurs qui ne le sont pas encore.

A cette fin, vous serait-il possible de contacter les victimes avec lesquelles vous êtes en lien pour les encourager à témoigner auprès de la CIASE et/ou de notre cellule d’accueil et d’écoute. 

Comme je vous l’ai annoncé dans mon courrier du 27 juin, nous avons pris la parole hier (3 juillet) via un communiqué de presse que vous trouverez en pièce jointe. Ce communiqué redit l’importance pour l’Eglise, et pour nous jésuites, de connaitre ce qui s’est passé, et d’encourager les victimes à témoigner. 

Je vous présente mes salutations distinguées, 

Thierry Dobbelstein SJ